•  

     

    Orchis,  mais laquelle ???

     

     

    orchis médaillon

     

     

    Je pencherais pour la purpuréa,

    et vous ???

     

     

     

     

     

     

     

     

       

     


    15 commentaires
  •  

    Elles sont de retour dans les bois.....

     

    hépatique noble médaillon

     

    Les Anémones hépatiques


    "Hépatica Nobilis"

     

    Revoir la fiche et d'autres photos  c'est ici

     

     

     

     

    Pour répondre à la la question de Norbert , oui ! elles existent en blanc, mais je ne les ai jamais croisées

    Voici deux photos de 2010 prêtées par Martine "voyages immobiles"

    et son commentaire 

     


    "Un jour que j'avais le foie un peu fatigué, ma voisine m'a donné quelques feuilles sèches.

    Deux feuilles suffisent dans une tasse d'eau bouillante pour remettre d'aplomb."

    Il n'en faut pas davantage. Aucun goût particulier 

     

    img_0842_v1.jpg  img_0853_v1.jpg

     

    Par contre, je les ai rencontrées "en rose, l'année dernière

     

    photos-de-gilbert---6-.jpg

    et commentaire de    jm.robert

    Plante médicinale que l'on utilise en phytotérapie,

    dont la floraison ne dure qu'une huitaine de jours.
    Ses feuilles sont utilisées pour les maladies hépatiques et pour la cicatrisation des plaies.
    Plante constituée d'enzymes, de saponine et de glucoside

    ainsi que celui d e Martine

    Seules les feuilles sèches sont comestibles, le reste de la plante est toxique

     


    26 commentaires
  •  

     

    Ophrys

     

     

    à identifier ....

     

     

     

    ophris 4

     

    Photographiées à Antibes 06  bois communaux  La Perrière

     

     

     

     

     

    Les  Propositions
    .............................. .........................................................

    les photos ci dessous 

    ont été prises sur internet

    Josiane  En regardant vite, je pense à une ophrys bourdon
    ophrys bourdon
    Capucyne Ce n'est pas l'Ophrys abeille ?
    ophrys abeille
    Ingrid  Pense à l 'Ophrys mouche ophris-mouche--image-internet.jpg
    Mycologue

    Pense à l'ophrys spegodes

     

    Ophrys araignée

    Ophrys_sphegodes_araignee.jpg
    Cephalantera

     

    La première photo a tout d'une ophrys scolopax (bécasse).

     

    Mais sur les autres photos je ne la reconnais pas.

     

     

    C 'est peut être une hybride

     

    Ophrys-scolopax--Becasse.jpg
     
                                      
     

    23 commentaires
  •  

     

    <blink>Qu'est-ce que c'est ???</blink>

     


    L'Alliaire officinale ou Herbe à ail

     

    Merci à Marithé , Forêtmagique Cephalantera  Josiane  

     

    pour l'identification


     

    Photographiée  à Châteauneuf de Grasse (06)

     

     

    à identifier en médaillon
     

     

     

    L'Alliaire officinale ou Herbe à ail


    " Alliaria petiolata " 



     

    Plante herbacée bisannuelle

     

    de 50 à 80 cm environ,

     


    Famille des Brassicacées,


    localement devenue envahissante aux États-Unis


    (où elle ne doit pas être confondue avec plusieurs espèces indigènes


     qui lui ressemblent Dentaria, Osmorhiza claytonii, Saxifraga virginica


     

     

     

    Habitat


     

    haies, broussailles, talus,


    terrains vagues,

     

    bords des chemins


     

    Dans les pâturages,


      les vaches la broutent volontiers


     

     

     

     

     

    Floraison : mars à juin


     

    Commune en Europe


     

     

    Usage alimentaire

     

     

    Condiment remarquable, les fleurs et les feuilles ont un goût d’ail délicat, mais ne donne pas mauvaise haleine

     

    et les graines ont la saveur piquante de la moutarde et peuvent servir de substitut à la moutarde noire

     

    dans l'élaboration du condiment du même nom.

     

    Utilisation

     

    Feuilles et fleurs pour agrémenter les salades, feuilles hachées comme du persil

     
    A noter qu'elle
    ne supporte pas la cuisson (elle devient amère et perd sont odeur d'ail)


    Toutefois, même crue la plante est un peu amère, ce qui empêche de l'utiliser en grande quantités,

     

    sauf si on aime l'amertume

     

    On peut également l'employer dans du beurre ou en faire du pistou  



     

     

     

     

     

     

    Usage médicinal


     

    L’alliaire officinale comprend d’incroyables vertus thérapeutiques

     

    et reste très convoitée par les chercheurs scientifiques


     

    Utilisée pour ses vertus diurétiques, contre les rhumatismes, l' asthme et la goutte

     


    Elle est expectorante, antiasthmatique, antiputride et riche en vitamine c

     

    On prête aussi des vertus antiqeptiques à la plante fraîche, alors utilisée en cataplasme ou en infusion


    Remède efficace contre les troubles urinaires,


    elle est aussi un excellent complice contre les problèmes cutanées, comme l’eczéma

     

    et assèche rapidement les plaies, notamment celles liées aux muqueuses, entre autres les gencives


    Pour retrouver forme et  tonus, il serait conseillé d’en prendre modérément une dose tous les matins


     

     

    En raison de sa propriété expectorante, l’Alliaire officinale était utilisée autrefois dans les pays européens

     

    en tant que matière de base servant à la fabrication d’antitussif et d’antiscorbutique.


     


    Elle contient des essences dont on peut extraire de l'huile essentielle


     

     

    Article établi suivant diverses sources...


        Si vous voyez une erreur ou quelque chose à rajouter, n'hésitez pas...

    signature-porte-plume.gif

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    le-jardin-13-avril-2013.jpg

     

      Bientôt, les photos en détail....


    27 commentaires
  •   Orchis,  mais laquelle ??? 

                                       <blink>C'est l'orchis géant "Barlie de Robert"</blink>

     


    Photographiée sur la commune de Cantaron (06) 

    orchis 2

     
     

     

     

      feuilles


     

     

     

      

     

     

    _ _________________________________________________________________

     

     

    Les Propositions


     

    Pascal Marguet


      et Josiane

     


     

     

     

    proposent

     

     

    Barlie de Robert   "Barlia Robert"

      

     Himantoglossum Robertianum

     

     

     

    confirmé par


     

    Cephalantera


    &

     

    Lea487

     

     

     

    qui disent c'est bien ça


    "orchis géant ou barlia robert"

     

     


     

       
      tandis que

     

     

    Lilou-52 , Nicole


      et Forêtmagique

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    pencheraient pour


    l'orchis militaire

    orchhis-militaire.JPG
    Photo internet voir le site source ici

     

     

     

     

     

     


      orchis-militaire.JPG

     

     

    Ce n'est pas l'Orchis militaire

     

     

    et  jm robert


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


     

     

    pour l'orchis pourpre

     

    orchis-pourpre.JPG
    Photo internet

    voir le site source ici


      orchis pourpre wikipédia

     

    Ce n'est pas non plus l'orchis pourpre

     

      

     

     

     

     

    <blink>Ne m'en veuillez pas  si je ne passe pas trop vous voir ces jours</blink>


    mais j'ai une conjonctivite et mes yeux fatiguent à l'écran

     



    36 commentaires
  • Les nombrils de Vénus 

    "salade des murailles"

    Umbilicus rupestris, Umbilicus pendulinus

    nombril-de-venus--en-medaillon.jpg

    appelés aussi  Cotylet, Cymballion, Cotylédon, Gobelet, Coucoumelle, Oreille-d'abbé

     

     


    Famille des crassulacées comme la joubarbe ou les sedums



     nombrils-de-venus.jpg

    Plante vivace, rustique au gel,

     

    mesurant une vingtaine de centimètres


    au feuillage charnu

     


     

    Le pétiole est presque centré

     

    sur la feuille et forme une cuvette

     

    ressemblant à un ombilic

     

    d'où nombril

     
    On la rencontre en montagne jusqu'à 800 mètres

    mur-de-nom-brils-de-venus.jpg

    Les nombrils de Vénus poussent  

     

    dans les endroits les plus humides,

     

    qui ne voient jamais le soleil,

     

    souvent accrochés à des falaises

     

    ou rochers verticaux,

     

    entre les roches, dans peu de terre

     

    mais drainante.

    nombrils-de-venus--2.jpg

      

    Feuille-nombrils-de-venus.jpg


    En forme de mini coupelle,

     

    la plante, pour se nourrir,

     

    recueille la rosée de la nuit

     

    qui s'écoule en son centre

     

    le long de la tige creuse

     

    Au jardin,

     

    utilisation en rocaille

     

    ou pour habiller un mur

     

    ou encore un toit végétalisé à l'ombre

    nombrils-de-venus--3-jpg.jpg
       
    en-boutons.jpg

    En boutons actuellement, ils fleuriront

     

    de Mai à Août

     

    nombrils-de-venus-en-fleurs.jpg

    image internet

     

    Les fruits après sont verts

     

      

     

    Les nombrils de vénus sont donc comestibles, aussi bien les pieds que les feuilles et sont utilisés

     

    en cuisine pour leur propriété aromatique

     

    Leur saveur est particulière, à peine acidulée et la texture un peu gélatineuse

    Ils se consomment en salade quasiment toute l'année sauf en été quand la plante est épuisée par

    sa floraison et par la chaleur ou le manque d'eau.

    Pour les cueillir (on aura quelque retenue à les cueillir  dans les Bouches du Rhône car trop rares, là bas) 

     

    on peut de la pointe du couteau couper délicatement les pieds sans abimer la racine.

     

    La plante est fragile, il faut la manipuler avec précaution

     

     


     

    Autre façon de déguster les nombrils de Vénus : déposer sur les coupelles des petites cuillères

     

    de préparations salées : houmous, tapenade, confit de tomate, caviar d'aubergines

    .


     

     

     

    Phytothérapie


     

     L’utilisation la plus fréquente de ce végétal se trouve, toutefois, en phytothérapie.

     

    Le nombril de Vénus y est reconnu pour ses bienfaits émollients, détersifs et résolutifs.

     

    Riche en fer, en sels minéraux, en triméthylamine et en tanin, les spécialistes l’indiquent

     

    dans le traitement des furoncles, des plaies, des hémorroïdes ainsi que des ulcères.

     

    Dans la plupart des cas, l’on se sert de ses feuilles pour frictionner les parties douloureuses  

     

    Sur les plaies, elles s’avèrent particulièrement efficaces pour accélérer la cicatrisation





     Photos du 30 mars, commune de Cantaron (06)

     


    Article établi suivant diverses sources...


        Si vous voyez une erreur ou quelque chose à rajouter, n'hésitez pas...


     

    <blink>Et si quelqu'un a une photo de cette plante en fleurs et en graines,</blink>


    <blink>  je suis preneuse,  avec un lien sur les blofs bien sûr.....</blink>

     


     

    signature-porte-plume.gif


    26 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique